clic

Le téléphone a-t-il tant que cela augmenté notre bonheur ?, choix et préface de Vincent Gogibu, « Les Cahiers rouges », Grasset, 2015.

Nota bene : Dans la préface de ce parcours alphabétique gourmontien d'Anarchie à Zola, Vincent Gogibu écrit que Gourmont est un agitateur d'idées, un penseur libre que d'aucuns qualifient de « créateur de valeurs » (Fondane) comme de « sophiste étincelant » voire d' « encrier » (Maeterlinck) ou de « répugnant polygraphe » (Claudel). Je reconnais qu'il eût été incongru de me mettre sur le même plan que les trois auteurs cités en écrivant : « sophiste étincelant » (Christian Buat), mais alors il fallait renoncer à la formule ou recourir à celle de Fernand Fleuret « le plus attrayant sophiste de son temps ».

Echos

T. C.
- « Descendre le train en marge », Le Figaro littéraire, 22 octobre 2015