- R. de Bury, « Les journaux : Un écrivain professionnel peut-il, actuellement, gagner sa vie avec son œuvre ? (La Démocratie nouvelle, du 8 février au 17 avril) », Mercure de France, 15 mai 1921, p. 228- 232).

- R. de Bury, « Les journaux : Une enquête sur le Poème en prose », Mercure de France, 15 janvier 1921, p. 492-495 ).

- Une Enquête. — : La Vie publie dans son numéro du 15 novembre une enquête sur le beau livre contemporain [suite sur Gallica] (Claude-Roger Marx, « L'art du livre », Mercure de France, 1er janvier 1921, p. 226-228 ).

- La Revue Mondiale : enquête sur les tendances de la jeunesse (Charles-Henry Hirsch, « Les revues », Mercure de France, 1er février 1921, p. 780 ).

- Les Marges (15 mai) : Réponses à l'enquête sur « Pourquoi aucun grand poète français n'est-il du midi de la France » (Charles-Henry Hirsch, « Les revues », Mercure de France, 1er juillet 1920, p. 241 ).

- La Revue (15 février : Réponses à une enquête sur « Ce qu'est la peur » (Charles-Henry Hirsch, « Les revues », Mercure de France, 16 mars 1910, p. 344 ).

- Revue du Temps présent (25 juillet) ouvre une enquête sur M. Georges de Porto-Riche (Charles-Henry Hirsch, « Les revues », Mercure de France, 1er septembre 1908, p. 154).

- Les Marges (15 février) ont ouvert une enquête sur « Le monument le plus laid de Paris ». Les personnes les plus qualifiées ont répondu. La revue nous donne le résultat de cette consultation :

Il n'y a aucune hésitation, aucun doute : le monument de Paris plus laid, c'est le Gambetta de la place du Carrousel. Plus de vingt de nos correspondants nous le désignent : il obtient une superbe majorité.

Claude Chappe, Serpollet, Musset, Jules Simon ne viennent que bien loin après Gambetta.

Les édifices condamnés, ce sont le Grand-Palais et le Trocadéro. Avec ce monstrueux instrument forain la Grande-Roue [...]. (Charles-Henry Hirsch, « Les revues », Mercure de France, 1er avril 1919, p. 513).

- Le Sillon publie quelques réponses à son « Enquête sur les catholiques et les œuvres sociales (Charles-Henry Hirsch, « Les revues », Mercure de France, 16 octobre 1907, p. 723).

- Que pensez-vous de l'amour ? — Le journal l' Hérault, qui parait à Carcassonne, désireux de suivre « pour une fois la mode », vient d'ouvrir une enquête sur le sujet suivant :« Que pensez-vous de l'amour ? » — Une paille ! (« Echos », Mercure de France, 16 juin 1912, p. 896).

- La Revue hebdomadaire (14 mai). — Suite de l'enquête sur la jeunesse : « Les Médecins », par M. le Dr Grunberg et M. Lucien Girard, interne des hôpitaux (signalé par Charles-Henry Hirsch, « Les revues », Mercure de France, 1er mars 1907, p. 620).

- L'Heure qui sonne (décembre) a ouvert et fermé une enquête sur la critique de M. J. Ernest-Charles (signalé par Charles-Henry Hirsch, « Les revues », Mercure de France, 1er janvier 1911, p. 178).

- Les Lettres (15 février). — Suite de l'Enquête Tolstoï et Shakespeare (signalé par Charles-Henry Hirsch, « Les revues », Mercure de France, 15 mars 1907, p. 339).

- La Renaissance contemporaine (10 février). — Enquête sur la Critique (signalé par Charles-Henry Hirsch, « Les revues », Mercure de France, 1er mars 1912, p. 169).

- Revue des Français (25 janvier). — Enquête nationale confiée à M. Mazel : « Nos enfants. A quoi rêvent-ils ? Que rêvons-nous pour eux ? » (signalé par Charles-Henry Hirsch, « Les revues », Mercure de France, 1er mars 1912, p. 168).

- Le Beffroi (novembre-décembre). — Enquête : « Littérature et Morale » (signalé par Charles-Henry Hirsch, « Les revues », Mercure de France, 1er février 1912, p. 633).

- La Revue (1er décembre 1911). Enquête sur l'humour, réalisée par Maurice Dekobra (signalé par Charles-Henry Hirsch, « Les revues », Mercure de France, 1er janvier 1907, p. 175-177).

- Dernièrement, Excelsior demandait aux gens de lettres « Quel est le plus beau roman français? » Trois auteurs vivants seulement furent nommés MM. Elémir Bourges, Anatole France et Rosny aîné. On n'a pas remarqué que M. Elémir Bourges venait en tête et obtenait 41 voix pour les Oiseaux s'envolent et les Fleurs tombent. M. Anatole France n'avait que 15 voix pour la Rôtisserie de la Reine Pédauque, et M. Rosny aîné 10 voix pour la Vague Rouge (Apollinaire, « La vie anecdotique », Mercure de France, 16 novembre 1911, p. 439).

- La Revue : ce que boivent les savants, les écrivains, les artistes (signalé par Charles-Henry Hirsch, « Les revues », Mercure de France, 16 février 1908, p. 705).

- La Revue. Enquête sur les rapports entre ouvriers et intellectuels intelligence et culture ; un ouvrier amateur ; opinions de MM. les ouvriers : Clerc, Merzet, Adam Keuffer, Quillent, Morel, Milhaud, Perceau, Jo[u ?]caviel, Niel, Castagnié, Courtois et L. Caze. Conclusion (signalé par Charles-Henry Hirsch, « Les revues », Mercure de France, 1er août 1907, p. 528-533).

- Le Censeur (15 juin) publie les réponses à une enquête provoquée par un projet de loi de M. Ajam, député, sur la Propriété littéraire (signalé par Charles-Henry Hirsch, « Les revues », Mercure de France, 16 juillet 1907, p. 340).

- Mercure de France : « Enquête sur les tendances actuelles des arts plastiques », par Charles Morice.

Réponses de Charles Lacoste, Paterne Berrichon, Gaston Prunier, Kees Van Dongen, George Desvallières, Mme Marval, Charles Camoin, Alcide Le Beau, E. Schuffenecker, Maurice Denis, J.-E. Blanche, René Piot, F. Vallotton, Albert Braut (Charles Morice, Mercure de France, 1er août 1905, p. 346-359).

Réponses de Georges Rouault, Tony Minartz, Antoine de La Rochefoucauld, L. de la Quintinie, Paul Sérusier, Jean Delville, Bernard Boutet de Monvel, Raoul Dufy, L. Süe, Gabriel Roby, Georges Bouche, Claudio Castellucho, Pierre Girieud, Henri Hamm, Rassenfosse, Dario de Regoyos, Ouvré, Jean Puy (Charles Morice, Mercure de France, 16 août 1905, p. 538-555).

Réponses de Maxime Maufra, Paul Vernet, Ignacio Zuloaga, Paul Artot, René X. Prinet, Louis Dejean, Fernand Piet, Charles Milcendeau, Henri Duhem, Victor Binet, Henry Caro-Delvaille, Maxime Dethomas, Lucien-Hector Monod, Chamaillard, Francisco Durio, Ferdinand Willaert, Gaston la Touche, Charles Guérin, Paul Signac, Adolphe Willette, Lisbeth Delvolvé-Carrière, Henri-Eugène Le Sidaner, Albert Besnard. Conclusions sur l'art d'aujourd'hui, par Eugène carrière (Charles Morice, Mercure de France, 1er septembre 1905, p. 61-85).

- Le Beffroi : une académie de poètes (signalé par Charles-Henry Hirsch, « Les revues », Mercure de France, 15 janvier 1905, p. 278-279).

- Revue bleue (21, 28 mai, 4 juin) : Devoir de l'élite intellectuelle envers la démocratie (signalé par Charles-Henry Hirsch, « Les revues », Mercure de France, juillet 1904, p. 220-227).

- La France est--elle en décadence ? (L'Européen, 26 mars, 2 et 3 avril) [suite sur Gallica] (signalé par R. de Bury, « Les journaux », Mercure de France, mai 1904, p. 502-505).

- Monsieur Paul Landormy a ouvert une Enquête sur l'Etat actuel de la musique Française (Revue Bleue, 2 avril) [suite sur Gallica] (signalé par Charles-Henry Hirsch, « Les revues », Mercure de France, mai 1904, p. 500-502).

- Le Festin d'Esope (Mars) a ouvert une « Enquête sur l'Orchestre » et son influence spéciale sur les lettres [suite sur Gallica] (signalé par Charles-Henry Hirsch, « Les revues », Mercure de France, avril 1904, p. 229-231).