Le normand de Remy de Gourmont, par Christian Buat, illustrations d'Annick Bouillon, 32 pages. Envoi franco : 8 euros (exemplaire nominatif).

La milloraine, vue par Annick Bouillon

MILLORAINE : Aussi les mots que j’adore et que je collectionne comme des joyaux sont ceux dont le sens m’est fermé, ou presque, les mots imprécis, les syllabes de rêve, les marjolaines et les milloraines, fleurs jamais vues, fuyantes fées qui ne hantent que les chansons de nourrices (Remy de Gourmont, L’Ivresse verbale, 1892).