Cahiers d'écolier :

Chanson d'automne (cahier de Jocelyn Cornière).


Au grenier de l'enfance
Avec l'oiseau bleu
La Belle Moisson
Belles pages de français
Clairs sentiers
Les Couleurs de la vie
Contes d'hier, récits d'aujourd'hui
Le Français à l'école primaire
Frédi, Suzette et le canard boiteux
Lecture et expression
La Gerbe d'or
Lectures sur les provinces de France
Lisons de beaux textes
Le Livre unique de français
Mes belles poésies
Nos belles lectures
Nouvelles lectures françaises (CM1)
Nouvelles lectures françaises (CM2)
Parler et écrire en français
Pour bien lire
Sur de nouvelles pistes
Textes choisis
Les Textes littéraires
Une semaine avec...

Les Corrigés Presse Bac 89
L'Ecole des lettres second cycle, 1998-1999, n°7
Mallarmé et le symbolisme
Recueil de morceaux choisis d'auteurs français
36 commentaires composés rédigés
36 textes argumentatifs

Nota bene : n'oubliez pas de cliquer sur les images.


Au grenier de l'enfance, 154 textes pour le cours élémentaire sélectionnés par A. Rossignol, Scolavox, 1964 (1972)

Avec l'oiseau bleu, cours élémentaire 1re année, par André Mareuil et Mme M. Goupil, Librairie Istra, 1964 (1969)

Belles pages de français, cours élémentaire 1re année, par Jean Tronchère et Charles Pierre, Larousse, 1968

La Belle Moisson, poésies choisies par F. Scapula dans l'œuvre des auteurs classiques et modernes, préface de F. Gazin, illustrations de Manon Lessel, Editions Bourrelier, 1952


Clairs sentiers, cours élémentaire 2e année, classe de 9e , André Adenis, Pierre Cousteix, Istra, 1956

Contes d'hier, récits d'aujourd'hui, cours élémentaire 2e année, A. Aubin, G. Prévot, R. Collin, Hatier 1948


Les Couleurs de la vie, Cours moyen 2e année, M. et J. Dardoise, Hatier 1961 (1967)

Le Français à l'école primaire, Cours élémentaire, par P. Barret & C. Claveau, Tours, Editions Barcla, 1933

Frédi, Suzette et le canard boiteux, C.P.-C.E.1 (11e et 10e), Marcel Roussel, illustrations de Lidi, Belin, 1959


La Gerbe d'or, Cours moyen (8e et 7e), illustrations de L. Bernard, Wesmael-Charlier, 1960

clic


Lecture et expression, Groupe éducation et francophonie, 6e, Hatier, 1969 (1985)

Lectures sur les provinces de France, G. Roger, C.F.E.P., Centres d'apprentissage, Armand Colin, 1953

Lisons de beaux textes, A.et J. Juredieu, Magnard, classe de 9e & Cours élémentaire 2e année, 1971

Le Livre unique de français, premier livre, L. Dumas, Hachette, 1930

clic !

clic !


Mes belles poésie, par madame Marcelle Fassou, Librairie Istra

Nos belles lectures, M. David, A. Haisse, A. Bouret, Cours élémentaire 2e année, Fernand Nathan, 1950


Nouvelles lectures françaises, G. Castanet & A.R. Naudon, Cours Moyen 1re année, Fernand Nathan, 1961

Nouvelles lectures françaises, G. Castanet & A.R. Naudon, Cours Moyen 2e année, Fernand Nathan, 1966


Parler et écrire en français, J. Gourdon, R. Ozouf, Cours Moyen 1re et 2e années, Librairie Gedalge, 1945

Pour bien lire, H. Pomot, H. Besseige, A. Fourot, Cours Moyen, Les Presses du Massif Central, s. d.

clic


Sur de nouvelles pistes, Cours moyen 2e année, H. Filloux et R. Hardouin, Editions de l'Ecole, 1963


Textes choisis, Quatrième - 2e année d'E.P.S. - Cours complémentaires, Gauthier et Rousseau, Librairie Vuibert, 1939


Les Textes littéraires, Cours préparatoire et élémentaire (1re année), J. Nougué et E. Abraham, Charles-Lavauzelle & Cie, 1954 [communiqué par R. Le Texier]


Une semaine avec..., Cours élémentaire, M. Berry, Librairie Hachette, 1965

Autres livres :

Belles lectures, CM2, 8e et 7e, Serge Durousseau, Editions M. D. I., 1972 : Avril, p. 204


Les Corrigés Presse Bac 89, Français A B S E, Hachette, 1988

Ce fascicule contient le corrigé du commentaire composé d'un extrait de Remy de Gourmont proposé à la session de juin 1988 du baccalauréat dans les Académies de Besançon, Dijon, Grenoble, Lyon, Nancy-Metz, Reims, Strasbourg (qui pourrait nous fournir le sujet original ?) : Le narrateur s'est arrêté dans une auberge. Il y fait la rencontre d'une étrange servante dont les yeux « mi glauques mi violets » le fascinent. Quand il lui demande de s'approcher afin qu'il puisse voir ses yeux, elle lui déclare :

Ils font peur et ils ont toujours fait peur, mes yeux d'eau. C'est de l'eau, deux gouttes d'eau qu'on dirait prises dans la rivière, n'est-ce pas ? Ma mère avait les mêmes yeux d'eau, et quand elle mourut, dès que le cœur cessa de battre, ses yeux se fondirent comme deux morceaux de glace, et lui coulèrent le long des joues. J'ai vu ça, j'étais toute petite et j'y pense tous les jours, tous les matins, quand je me coiffe. Mes yeux s'en iront comme ceux de ma mère, et parfois j'ai peur qu'ils ne s'en aillent, moi vivante, et ne s'en retournent à la rivière couler sous les joncs et sur les pierres. Je n'ai jamais pleuré. S'ils pleuraient, ils s'en iraient, mes pauvres yeux. Pleurer, j'en eus envie, une fois ; il y a si longtemps ! Une seule fois, mais depuis je me suis durci le cœur à tel point que rien ne peut plus l'émouvoir, car je tiens à mes yeux. C'est mon épouvantail, c'est mon arme contre le désir des hommes. Toute laide et vieille que je suis, je leur plairais encore, pour un quart d'heure quand ils sont ivres et qu'ils ont vu mes mains. Souvent je viens au moment des querelles et, baissant les yeux, je prends doucement la main qui se lève. On garde mes doigts, on les baise, on cherche à me fouetter le sang par une grossièreté passionnée, mais, redressant la tête, je fixe le mâle de mes yeux froids, de mes yeux d'eau, et il lâche ma main. Je le regarde jusqu'à ce que son désir glacé lui glace le cœur.

Rémy de GOURMONT, Les yeux d'eau, in Histoires magiques et autres récits, 1894.

Sans séparer l'étude du fond de celle de la forme, vous ferez de ce passage un commentaire composé. Vous pourrez étudier par exemple par quels procédés la prose poétique de Rémy de Gourmont fait surgir, dans une confidence à la fois pathétique et insolite, une figure de femme maléfique au destin maudit.


L'Ecole des lettres second cycle, 1998-1999, n°7


SUJET 3

Poésie et éloquence

Selon Rémy de Gourmont, écrivain de la fin du XIXe siècle, « Victor Hugo n'a pas été un poète, mais un orateur. » La lecture des Châtiments vous fait-elle partager cet avis ?

Lien.


Mallarmé et le symbolisme, H. Nicolas, Classiques Larousse, 1963

Cet ouvrage propose un extrait du « masque » de Mallarmé, du début jusqu'à « Oh ! ce sonnet du cygne (dont le dernier vers cité est le neuvième) où tous les mots sont blancs comme de la neige » et le sujet de devoir suivant : « Remy de Gourmont regrettait le revirement de Jean Moréas : « Il y a, disait-il, de bien belles choses dans ce Pèlerin, il y en a de belles dans les Syrtes, il y en a d'admirables ou de délicieuses et que (pour ma part) je relirai toujours avec joie, dans les Cantilènes ; mais puisque M. Moréas, ayant changé de manière, répudie ces primitives oeuvres, je n'insisterai pas. » Quel fut le rôle de Moréas dans la naissance du symbolisme et comment peut s'expliquer, selon vous, son évolution si rapide ? »


Recueil de morceaux choisis d'auteurs français par H. Bornecque et B. Röttgers, IV, Berlin, Weidmannsche Buchhandlung, 1926

La première page de l'introduction de cet ouvrage s'ouvre sur une citation de Gourmont (voir ci-dessus) ; dans l'avant-dernière page, il est encore question de Gourmont : « La scène est dominée d'abord par trois psychologues à la Bourget, Georges de Porto-Riche, Paul Hervieu, et de Curel. [...] Mais à côté d'eux et au-dessus d'eux par certains côtés, il faut citer Maeterlinck, dont l'œuvre est appréciée avec tant de justesse par Rémy de Gourmont, dans la page de lui que nous citons. » La page citée est le « masque » de Maeterlinck.


36 textes argumentatifs, Jacqueline et Alain Duc, C.R.D.P. de Grenoble, 1996

Cet ouvrage propose un travail sur « Philosophie de l'automobilisme », Promenades philosophiques, deuxième série. Une rapide présentation de Gourmont se clôt sur une citation de la notice nécrologique du Larousse mensuel, janvier 1916 : « On a souvent parlé de sa « complexité ». Son intelligence était large et son talent admirablement souple. Il émerveillait les jeunes gens par la variété de ses connaissances : philosophie, grammaire, histoire des peuples, des lettres et des arts, sciences physiques et naturelles lui étaient, semble-t-il, également familières. Mais il n'a mis en circulation aucune idée neuve. » Sine commento.

36 Commentaires composés rédigés, Michel Leroux, C.R.D.P. de Grenoble, 1995

Cet ouvrage propose aussi un corrigé du commentaire composé traité dans les Corrigés Presse Bac 89.

Nouvelles lectures françaises, G. Castanet & A.R. Naudon, Cours Préparatoire, Fernand Nathan, 1971