Histoires magiques Histoires magiques

Notice

1° Edition originale :

Histoires magiques, Mercure de France, 1894

2° Autres éditions :

Histoires magiques, par Remy de Gourmont. Vol. in-18, 3. 50 (3 ex. sur japon à 15 fr. et 17 ex. sur hollande à 10 fr.) [Mercure de France, 1er février 1912, p. 672.]

Œuvres de Remy de Gourmont II, Le Fantôme, Histoires magiques, Mercure de France, 1927. Vol. in-8 écu sur beau papier (Bibliothèque choisie). Il a été tiré 49 exemplaires sur vergé d'Arches, numérotés à la presse de 1 à 49, à 70 fr. ; 220 exemplaires sur vergé pur fil Lafuma numérotés de 50 à 269, à 50 fr. Apparition signalée dans le Mercure de France du 16 novembre 1927, p. 256

Histoires magiques et autres récits, préface d'Hubert Juin, Série « Fins de siècles », 10/18, 1982

Histoires magiques, Ombres, 1994

Un cœur virginal, suivi de Histoires magiques, préface de Jean-Baptiste Baronian, Les Editions du Carrousel, 1999

« Sur le seuil », une des Histoires magiques, a été publiée dans Brèves, actualité de la nouvelle, n°74, juillet 2005, précédée de « Relire Remy de Gourmont », par Eric Dussert

Historias magicas, Julio Gómez de la Serna, trad., Biblioteca Nueva, 1924

Historias mágicas, traduction de Benjamín Jarnés et illustrations d' Arturo Souto, Editions Leyenda, Mexico, 1944

Storie magiche, Esedra, Padoue, 1998

Relatos sombríos. Historias mágicas,traduit par María Inglés, El Nadir, Valence, 2009

3° Recensement des exemplaires :

Le n°1 (coll. Joseph Royer) a appartenu à Remy de Gourmont, puis à Natalie Barney (?).

Coll. Jean de Gourmont

Envois

à Stéphane Mallarmé (Sotheby's, vente de la bibliothèque de St. M. du 15 octobre 2015)

à Jules Renard (Neret-Minet, vente du 18 octobre 2005)

A Remy de Gourmont auteur des Histoires magiques et du Fantôme – avec autant de rancune que de remords bien légitimes...

Enrichi de trois dessins originaux à la mine de plomb : sous l'envoi, un portrait de Remy de Gourmont, signé, représentant l'auteur en buste de profil, avec sa calotte sur la tête et ses besicles ; sur la page de titre de la nouvelle « Péhor », une composition d'idoles pseudo-assyriennes avec un cobra dressé ; sur la page de titre de la nouvelle « Les Yeux d'eau », un dessin de visage de femme fantomatique aux yeux clairs. L'envoi et les trois dessins ont été rajoutés par Henry de Groux en 1926, bien après la mort de Remy de Gourmont, à la demande de Natalie Clifford Barney (Notice de Le Mercure de France cent un ans d'édition, Bibliothèque nationale de France, 1995).

Echos

Lisez le Secret de Don Juan, p. 33 (Lettres intimes à l'Amazone).

Hal Godfrey. L'eau de jouvence. [...]. C'est un roman gai pour grandes jeunes filles.

Remy de Goumont. Histoires magiques. Un bond dans l'horreur et c'est Histoires magiques. Le célèbre auteur du Pèlerin du silence, du Chemin de velours et de tant d'autres œuvres d'un symbolisme exaspéré, et exaspérant, nous donne là une suite de nouvelles d'une folie sacrilège, érotique et démoniaque. Prions pour les blasphémateurs !...

Noëlle Roger. De l'un à l'autre amour. L'idée religieuse hante singulièrement les écrivains actuels. La voici dans la curieuse histoire d'une jeune protestante mystique, qui, ayant connu l'Amour de Dieu, perd le sentiment de la Divine Présence dans une passion trop terrestre pour un mari idolâtré [...] (Romans-Revue, Guide général de lectures, cinquième année 1912, p. 218).

Ludovica Cirrincione d'Amelio, Il fantastico decadente. Lorrain, Rachilde, Schwob, Gourmont, Cosmopoli, Rome, 1996

Arnould de Liedekerke-Beaufort, « Notes de lecture. Histoires magiques et autres récits de Rémy de Gourmont », L'Orne littéraire, n°3, hiver 1982/83, p. 47

HISTOIRES MAGIQUES ET AUTRES RECITS
de Rémy de Gourmont

Romancier, nouvelliste, figure de proue et théoricien du Symbolisme, Rémy de Gourmont, né à Bazoches-au-Houlme en 1856, fait sans contexte partie de cette famille d'auteurs abusivement qualifiés de « mineurs » — on pense aussi à Schwob, à Lorrain — chez lesquels on trouve néanmoins l'écho le plus juste de la sensibilité particulière d'une époque, ces « classiques singuliers et comme souterrains — pour reprendre ses propres termes — qui sont la vie véritable de la littérature française ». Sixtine, les Lettres à l'Amazone, Une nuit au Luxembourg... autant de « promenades littéraires » à travers les dédales compliqués et voluptueux du décadentisme fin-de-siècle. Et jusque dans la fascination un peu morbide qu'exerçaient sur lui l'occultisme et la magie, Gourmont, qui ne dédaignait pas de faire tourner les tables, était vraiment un homme de son temps. Saluons donc la réédition de ces Histoires magiques, nimbées de soufre et de perversité qui rendent à leur auteur la place qui lui revient, entre J.-K. Huysmans et Villiers de l'Isle-Adam.

A.-L. B.

Louis Lormel, « Histoires magiques, par Remy de Gourmont », L'Art littéraire, n°3-4, mars-avril 1894, p. 60

Edmond Pilon, « Histoires Magiques par Remy de Gourmont », L'Ermitage, n°10, octobre 1894, p. 266-267

Texte

TABLE

Péhor
La robe blanche
Le secret de Don Juan
Les fugitives
Les yeux d'eau
Le suaire
Sur le seuil
La marguerite rouge
La sœur de Sylvie
L'autre
Celle qu'on ne peut pas pleurer
Le magnolia
Le cierge adultère
La robe
Le faune
Danaette
Conversation du soir
Stratagèmes