Notice

1° Edition originale :

Merlette est un in-18 publié en 1886 par E. Plon, Nourrit et Cie, imprimeurs-éditeurs. Il s'agit du premier roman de Remy de Gourmont, un roman champêtre, qu'il n'inscrira pas dans la liste de ses œuvres. Il en est question dans une « lettre à Sixtine » : « On aurait pu, s'il n'y a pas encore de décision au sujet de Patrice, communiquer Merlette. Un volume déjà paru peut décider en montrant qu'on n'est pas absolument un débutant. » L'action se passe dans la région de Villedieu et d'Avranches.

2° Autres éditions :

Merlette, Bibliothèque Plon, n° 132, 1921 (?)

Merlette, postface de Christian Buat, coll. « Hommes de remarque », Philippe Le Lanchon Editeur, novembre 2003. Tiré à 1000 exemplaires, dont 200 sur vélin ivoire des papeteries de Rives, numérotés de 1 à 200.

Coll. particulière.

3° Envois :

Coll. particulière.

« A mon cher collègue et ami M. Joseph du Parc, qui m'a donné la chanson du chapitre 18 ». Collègue... de la Bibliothèque nationale ; ami... Se sont-ils connus au lycée de Coutances ? ils y firent leurs études à la même époque. Signalons aussi que, entré à l'Ecole des Chartes en 1876, Joseph Couraye du Parc en sortira second en 1879 (voilà peut-être le lien que nous cherchions sur le forum des Amateurs entre Remy de Gourmont et cette école). Il effectuera un stage en 1880 à la Bibliothèque nationale avant d'être affecté au Catalogue, puis d'être nommé le 31 août surnuméraire du Département des Imprimés [d'après des renseignements communiqués par Alain Delaporte].

Correspondance de Joseph du Parc

Echos

COMMUNICATION DES ÉDITEURS

Merlette, par Remy de Gourmont, est un roman à la fois dramatique et charmant, que la librairie Plon vient de mettre en vente. Dans un frais décor d'idylle, l'auteur encadre deux figures de femmes bien différentes : une Parisienne raffinée — une jolie paysanne, dont la beauté rustique contraste vivement avec celle de sa rivale (Les Annales politiques et littéraires, n°140, 28 février 1886, p.143).

De cette époque date son premier livre : Merlette (1886) où son originalité se montre peu, mais où abondent d'agréables descriptions de la campagne normande qu'il peint complaisamment dans presque tous ses romans (Querlon).

J'étais encore un enfant lorsqu'au Manoir, Remy, appuyé au tronc d'un saule, au bord de l'étang, notait pour Merlette les nuances du paysage (Jean de Gourmont).

Merlette, qui est un roman oublié, [est] peut-être son meilleur. Là, il est simple, naturel et frais comme les fougères de son pays (Fernand Fleuret).

histoire en style conventionnel de l'époque, d'une jeune paysanne qui, vainement amoureuse de son frère de lait, un jeune noble, se suicide (Charles Dantzig).

Ses romans et ses contes, enluminés de figures symboliques, font, pour la plupart, « palpiter et soupirer la luxure » (Camille Mauclair) ; nous exceptons cependant Merlette, son premier ouvrage (Abbé Louis Bethleem, Romans à lire & Romans à proscrire).

F. Boissin, « Merlette », Polybiblion, t. XLVI [?], 1886, p. 306

J., « Au jour le jour : Merlette », Journal des débats politiques et littéraires, 1er avril 1921, p. 1

Arnaud Touchard, « Remy de Gourmont ressort de l'ombre », Ouest-France (édition de Coutances), 24-25 décembre 2003

C. Equilbecq, « Gourmont à la campagne : Merlette », Les Epées, n° 12, mai 2004

Jean Dutourd, « Sous le signe de Mercure », Le Figaro littéraire, 29 juillet 2004

Théo Delambre, « Merlette », Le Nouvel Attila, n° 3, octobre 2005, p. 4

Antonio Henríquez Jiménez, « Merlette », Philologica canariensia, n° 10-11, Facultad de Filología, Universitad de Las Palmas de Gran Canaria, 2004-2005, p. 611-614

Émile Raunié, « Mouvements de la librairie – Romans », Revue bleue, n°9, 28 août 1886, p. 287

Les Annales politiques et littéraires, n°140, 28 février 1886, p. 143

« Merlette », Journal des débats politiques et littéraires, 8 mars 1886, p. 3

« Merlette », The Saturday Review of Politics, Literature, Science and Art, mai 1886

« Merlette », Bibliothèque universelle et revue suisse, 1886

« Merlette », The Athenaeum, 1887

« Merlette, le nouveau Gourmont », La Manche libre (édition de Coutances), 21 décembre 2003