Coll. Thomas Carino.

Notice

1° Edition originale :

Lettres d'un satyre, in-12, frontispice par P.-E. Vibert, « Les Maîtres du livre », Georges Crès et Cie, 3, place de la Sorbonne, Paris, 1913 .

2° Autres éditions :

Mercure de France, 1919. Vol. in-16, 5 fr. (première édition à 1075 ex. sur vélin pur fil à 10 fr.). Apparition signalée par le Mercure de France du 16 décembre, p. 840

In-8°, illustré de 40 bois gravés originaux de Deslignères, André Plicque & Cie, 10, rue Monge, Paris, 1922. Tiré à 1000 exemplaires numérotés, dont 20 sur Japon impérial et 40 sur Hollande van Gelder. Achevé d'imprimer le 5 novembre 1922 par Ducros, Lefèvre et Colas, 7, rue Croulebarbe, à Paris

In-8, « Les Introuvables », Editions d'Aujourd'hui, 1980

Ubacs, présentation d'Henri Bordillon, Rennes, 1989

M. Antiphilos. Satyr, by Remy de Gourmont. Translated by John Howard. With an Introduction by Jack Lewis. Lieberand Lewis, New York, 1922

Memorias de un sátiro, traduit par Julio Gómez de la Serna, Costa Amic, México,1947,161 p.

Lettere di un satiro, édition de Tiziana Goruppi, Serra e Riva, Milan, 1982, 119 p.

Lettere di un satiro

Echos

R. de Bury, « Les journaux : Une lettre d'Antiphilos (Dépêche parlementaire, 4 novembre) », Mercure de France, 1er décembre 1911, p. 624-626

Dominique Braga, « Lettres d'un satyre », L'Europe nouvelle, n° 5, 31 janvier 1920, p. 189

Clément-Janin, « Causerie bibliophilique : Les Lettres d'un satyre », Les Nouvelles littéraires, 31 juillet 1926, p. 4

Horatio, « Nos échos [Lettres d'un satyre] », Comœdia, 5 octobre 1929, p. 5

Paul Souday, « La vie littéraire : Les Lettres d'un satyre », Le Temps, 5 février 1920 [A]

Boisguillaume, 24 août 1911. J'ai formé un soir le plan que vous m'avez indiqué à Caudebec d'une sorte de roman par lettres entre un homme et une femme pour faire suite aux Lettres d'un Satyre. Ce serait plus plaisant à développer que l'histoire de mon bonhomme cornu, et pourtant que de choses amères j'y voudrais mettre, sous un ton simple et très cordial. Mais ce n'est encore qu'un lointain projet (Lettres intimes à l'Amazone).

Llona. — Je lirai sur le bateau. En venant, je lisais les Lettres d'un Satyre de Remy de Gourmont.
Suzy. — Combien d'enfants en est-il résulté ?
Llona. — Je regrette : vous n'étiez pas là.... Ce livre est du meilleur tonneau de la cave du père Gourmont : paradoxal, spirituel, matérialiste et juste. Par dessus le marché, ce bouquin est supérieurement imprimé.
M. de Ventrelong. — Oui, enfin, on nous donne des livres propres : ça n'est pas trop tôt. J'ai eu du nez, j'ai toute la collection des « Maîtres du livre » : j'aurai fait sans le vouloir une spéculation formidable. Regardez-moi ce Satyricon, cet Adolphe, comme c'est agréable à manier ; et cette Manon Lescaut sur papier bleu lavande (« Dans la bibliothèque », Almanach littéraire Crès, 1914).

Texte

TABLE 

A l'Amazone V. Métamorphose X. Diogène
I. Apparition VI.  La cellule XI. Déidamie
II. La Fosca VII. Le satyre ! le satyre XII. La grappe de raisin
III. L'après-midi d'un faune VIII. L'eau de fenouil XIII. L'inconnue
IV. Cydalise IX. Erèbe XIV. Fuite