Rouveyre, par lui-même

1. Visages des contemporains, Mercure de France, 1913

2. Souvenirs de mon commerce, Crès, 1921

3. Le Reclus et le Retors. Gourmont et Gide, Crès, 1927

4. « L'orgueil ombrageux de Gourmont », Le Divan, n° 283, juillet-septembre 1952


 2. Souvenirs de mon commerce, in-16, avec douze bois originaux de l'auteur, Crès, 1921

Samedi 15 Janvier. — Vallette nous parlait ce matin, à Dumur et à moi, du livre de Rouveyre qui va paraître ce mois-ci et dont Rouveyre lui a donné une bonne feuille. Ce doit être Miss Barney elle-même qui a documenté Rouveyre sur les rapports de Gourmont avec elle et lui a permis par là d'écrire certaines choses que contient son chapitre sur Gourmont. Ce doit être elle qui a communiqué à Rouveyre toutes les lettres de Gourmont qu'il a reproduites dans son livre (P. Léautaud, Journal littéraire).

Retour à Remy de Gourmont.
Au bras de Guillaume Apollinaire.
A l'extrémité corporelle de Moréas.
Jules Soury heurté.

La première partie (pp. 3-43) de « Retour à Remy de Gourmont » a été publiée le 15 octobre 1919 dans l'Eventail, « revue de littérature & d'art paraissant à Genève » . La photo mentionnée dans la note de la page 24 est aussi parue dans l'Imprimerie gourmontienne n° 4.

Echos

26 janvier [1921]. — Reçu des vers de Flossie. [...] Rouveyre parle beaucoup d'elle dans le livre qu'il vient de faire paraître. Souvenirs de mon commerce, sur Rémy de Gourmont, Guillaume Apollinaire et Jean Moréas. Il a déjà paru en articles (Mercure de France et Eventail). Il l'a augmenté, revu et corrigé pour le mettre en volume. C'est bien. Il dit ce qu'il veut dire et mieux encore, il dit ce qu'il pense et aussi davantage, il dit ce qu'il sent et même plus, il dit ce que les autres éprouvent. C'est une psychologie profonde, fouillée, disséquée, un puzzle en menus morceaux rassemblés avec soin. Le langage est pur ( Liane de Pougy, Mes cahiers bleus, Plon, 1977).

Natalie Barney, « L'état critique d'André Rouveyre », Aventures de l'esprit, Editions Emile-Paul Frères, 1929, p. 126

Raymond Clauzel, « A propos du livre d'André Rouveyre : Souvenirs de mon commerce », avec 2 gravures : 1° Remy de Gourmont dans le jardin de M. Rouveyre ; 2° L'Amazone de Remy de Gourmont, Miss Natalie Clifford Barney enfant, par Carolus Duran, Eve, 20 février 1921

Jean de Gourmont, « Littérature : André Rouveyre : Souvenirs de mon commerce (Gourmont, Apollinaire, Moréas, Soury) », Mercure de France, 1er mars 1921

Charles-Henry Hirsch, « Les Revues :Anglo-French Review et l'Eventail : Remy de Gourmont, d'après M. R. Aldington et M. A. Rouveyre », Mercure de France, 1er décembre 1919, pp. 315-317

SOUVENIRS DE MON COMMERCE. — ANDRE ROUVEYRE.

Ce livre nous a été entr'ouvert seulement. Les bois schématiques sautent aux yeux tout d'abord. L'imprimerie Gourmontienne nous a fait connaître quelques souvenirs déjà sur Remy de Gourmont, et le Mercure publia des pages sur Moréas. Nous pouvons croire que Guillaume Apollinaire est aussi traité de maîtresse façon. Rappelons que A.-Toussaint Luca nous donna, aux éditions de la Phalange, de bien belles pages, sur la jeunesse de l'auteur aimé du Bestiaire (Almanach des saisons, Au logis « du Pou qui grimpe », Coutances, printemps 1921, p. 121).


3. Le Reclus et le Retors. Gourmont et Gide, Crès, 1927


Frontispice. André Gide (lithographie originale).
Avant-propos.

I. Le sens moral permanent contre l'épidémie romantique.
II. Gourmont, Gide, La religion, Le symbolisme, Mallarmé.
III. Désastre moral de Gourmont.
IV. Aspect mortel de Gourmont.
V. Remy de Gourmont (seize lithographies originales).
VI. André Gide imposteur.
VII. Gide et l'amour.
VIII. Gide malgré lui.
IX. Observations de M. André Gide.


Echos

Natalie Barney, « L'état critique d'André Rouveyre », Aventures de l'esprit, Editions Emile-Paul Frères, 1929, p. 125


A consulter :

André Gillois, Boulevard du temps qui passe. De Jules Renard à de Gaulle, Le Pré aux clercs, 1986, p. 378-379)

André Rouveyre, vu par Remy de Gourmont

Singulier

Le Libertin raisonneur